Comment installer un escalier en colimaçon ?

L’escalier est un type d’élément décoratif qui est souvent présent dans certaines maisons. Il en existe plusieurs types, dont chacun peut être utilisé dans différentes zones, en fonction du type de maison et de l’espace dont vous disposez. Aujourd’hui, nous allons parler des escaliers en colimaçon. Ils constituent la solution parfaite aux problèmes d’espace dans les maisons préfabriquées verticales à deux étages ou plus. Quant aux matériaux, vous pouvez les trouver en bois, en fer, en acier inoxydable, en aluminium et même en pierre ou en verre.

Les escaliers en colimaçon : caractéristiques

Les escaliers en colimaçon sont les plus populaires pour relier les espaces intérieurs. Ils sont plus confortables et ils peuvent résoudre le problème de la connexion des espaces lorsque vous n’avez pas un très grand diamètre. Un autre de leurs avantages est leur polyvalence en termes de matériaux, ainsi que leur adaptabilité : sur le plan esthétique, ils s’intègrent bien dans presque toutes les maisons. Escalier en forme de colimaçon est donc la meilleure option pour les problèmes de répartition de l’espace dans les maisons, ainsi que dans les petites pièces. Ils n’occupent généralement pas plus d’un mètre carré et sont parfaits dans les environnements modernes. Cependant, dans les maisons de style plus classique, cela peut produire un certain contraste esthétiquement inesthétique. Cependant, vous devez savoir que l’un de ses grands avantages est qu’il permet le passage de la lumière à travers ses marches.

C’est un escalier qui parvient à apporter un charme particulier lorsqu’il est placé dans le salon. Si vous l’installez dans cette pièce, c’est le design qui guidera sa construction. Ils sont généralement en spirale, ronds et ne comportent pas de zones de repos car leur trajectoire est continue.

En revanche, selon le modèle, vous pouvez trouver des escaliers en colimaçon avec ou sans rampe. Si vous optez pour cette dernière solution, sachez que, normalement, ils sont en forme de cordon, poursuivant ainsi la ligne de l’escalier. Dans ce cas, une main courante sera placée par marche. Ce type de conception est plus dangereux et n’est pas recommandé pour les maisons où il y a des enfants.

Avantages des escaliers en colimaçon

Parmi les avantages que les escaliers en colimaçon peuvent apporter, citons la chaleur et le confort de l’endroit. D’autre part, il est très important de choisir un escalier dont le design correspond au style décoratif qui prédomine dans la pièce. L’un des aspects à ne pas négliger est celui-ci, savoir comment intégrer cet élément dans le décor.

L’escalier peut devenir le point essentiel de la décoration, devenant parfois presque une sculpture. C’est également le cas des escaliers en colimaçon, un élément architectural qui devient sans aucun doute le centre d’attention de l’entrée ou du salon. En effet, là où il est placé, il est impossible de passer inaperçu.

Les escaliers en colimaçon ont comme principal avantage son esthétique indiscutable. Cela est dû à l’effet hypnotique que produit une spirale dans l’œil humain, ainsi qu’une réduction de l’espace horizontalement. En effet, ils n’occupent que la largeur du diamètre que vous voulez leur donner, alors que les escaliers droits ont besoin de plusieurs mètres de long horizontalement pour aller de la première à la dernière marche.

Cependant, ils présentent aussi des petits inconvénients. En général, ils sont beaucoup moins pratiques que les escaliers à une volée. Imaginez devoir transporter un sommier ou un matelas à l’étage ! En outre, bien qu’ils prennent moins de place horizontalement, ils prennent moins de place en volume. De plus, en raison de leur forme, ils doivent être placés au centre d’une pièce (ou du moins pas contre le mur). Ce qui fait qu’il est parfois gênant de déplacer les meubles.

Dans ce type d’escalier, la rampe et la main courante ont généralement une présence très importante. Parfois, elles se fondent en une seule (elles sont constituées d’un seul bloc du même matériau) et parfois (ce qui est moins fréquent), elles sont supprimées. Ce qui laisse la place à des escaliers en colimaçon avec des marches flottantes qui allègent la structure.

Parfois, ils optent également pour des matériaux différents pour les deux éléments, par exemple des mains courantes en bois et des barres en métal. Cependant, la vérité est que toute option est valable sur le plan esthétique.

Dans les escaliers en colimaçon, les marches ont un côté du giron plus court que l’autre. Il faudra donc tenir compte dans sa conception du fait que le côté le moins profond est suffisamment confortable pour pouvoir poser le pied confortablement. En outre, vous pouvez choisir des marches avec giron et contremarche, qui sont plus robustes ou plus sûres, et des marches sans contremarche, qui sont plus légères et vous permettent de mettre une partie de votre pied sous la marche suivante.

D’autre part, contrairement aux escaliers droits, les escaliers en colimaçon ne comportent généralement pas de palier, vous montez de bas en haut en une seule fois.

Quoi qu’il en soit, qu’ils soient plus ou moins pratiques et qu’ils aient des fans et des détracteurs, ce qui ne peut être remis en question, c’est leur esthétique. Une source d’inspiration !

Quel est le meilleur matériau pour un escalier en colimaçon?

Le bois : Les escaliers en bois ont un aspect classique et donnent de la chaleur. Ils sont généralement assez économiques et flexibles, et leur prix est moins élevé que celui d’autres matériaux, comme le verre. Malgré tout, ils ne présentent pas que des avantages : les escaliers en bois ne supportent pas un poids excessif, et nécessitent un entretien pour réparer les bosses, les rayures, etc.

Le métal : Un grand nombre de conceptions d’escaliers colimaçons de maisons utilisent le métal comme matériau principal. Leurs conceptions sont très flexibles, et ils sont résistants et faciles à installer. En pratique, ils peuvent être adaptés au goût de chaque utilisateur. En outre, ils ne nécessitent aucun entretien. Leur inconvénient, en revanche, est que s’ils ne sont pas bien protégés, ils peuvent rouiller. Leur coût est également plus élevé que celui des escaliers en bois.

Le verre : Le verre donne à l’espace un aspect moderne et léger. Ils sont élégants et, contrairement à ce que l’on pourrait croire, peuvent être très résistants. Ils peuvent être combinés, par exemple, avec du bois.

Le béton : Enfin, les escaliers en béton sont faciles à concevoir et très résistants, car ils ont généralement tous leurs éléments intégrés dans une seule pièce. L’inconvénient est qu’ils sont “fixes”, donc difficiles à remplacer.

Comment installer un escalier en colimaçon?

Il existe aujourd’hui sur le marché de nombreux modèles d’escaliers en colimaçon en kit, faciles à installer par soi-même ou avec l’aide d’un ami ou d’un parent. À cette occasion, voici les astuces qui vous permettra de tirer le meilleur parti de l’espace disponible.

Pour assembler la structure, vous aurez besoin d’un matériel extérieur au kit. Il est très important de lire les instructions du fabricant et de vérifier que toutes les pièces et tous les raccords sont inclus.

Outils : perceuse électrique, tournevis perceuse, foret à béton, mèche à bois, scie sauteuse, lame en bois, coupe-câbles, clé à bouts libres, clé Allen, niveau à bulle, fil à plomb, marteau en nylon.

Etapes pour installer un escalier en colimaçon

Étape 1 : La première chose à faire est de placer le gabarit fourni par le fabricant sur les échelons et de faire quelques trous de guidage, en utilisant la perceuse avec une mèche à bois fine. Pour éviter que le papier ne bouge, il est pratique de le maintenir avec du ruban adhésif de masquage. Retirez le gabarit, placez les supports métalliques sur les échelons et fixez-les avec les tire-fonds correspondants. Pour effectuer ce travail, vous devrez remplacer la mèche de la perceuse par un embout approprié pour le vissage. Vous assemblez les poteaux et fixez au sommet de chacun d’eux, un support pour la main courante. Pour fixer la pièce de fixation, vous aurez besoin d’une clé Allen du diamètre approprié.
Étape 2 : Placez les logements pour les câbles : dans votre cas, 7 sur chaque poteau. Maintenant, vous devrez mesurer la distance entre le sol et la mezzanine. Cela, afin de calculer le nombre de disques d’écartement que vous devrez ajouter aux écarteurs, afin de compenser l’espace entre les marches. Une fois les disques incorporés, vous marquez l’axe central de l’escalier sur la mezzanine et à l’aide d’un fil à plomb, vous marquez l’emplacement de la base sur le sol de la pièce. Avec un feutre, vous marquez les points de fixation.
Vous enlevez la base et percez des trous dans le sol, avec la perceuse et un foret pour béton, dans ce cas, de 14 mm. Vous enlevez la poussière produite avec l’aspirateur et placez le disque en position, en faisant correspondre les trous de la pièce avec les trous du sol. Ensuite, vous insérez des bouchons d’expansion, en les frappant avec un marteau en nylon. Ensuite, vous renforcez le disque en serrant les écrous à l’aide d’une clé.
Étape 3 : Vissez la première barre métallique dans la base, mettez la garniture et insérez ensuite la première entretoise. Insérez une marche et placez une autre pièce de séparation. En suivant la même procédure, vous assemblez l’escalier. Lorsque vous avez atteint le sommet de la structure, vous introduisez une tige centrale à l’intérieur de l’arbre et fixez fermement l’ensemble avec un écrou. Ensuite, vous ajoutez quelques marches supplémentaires, en les combinant avec les entretoises, et vous présentez le plateau sur la mezzanine. Après avoir marqué la ligne de coupe, vous découpez le plateau à l’aide de la scie sauteuse et d’une lame à bois. Pour faciliter le travail, vous fixez la pièce sur une table à l’aide de pinces. Vous passez en revue la zone de coupe avec du papier de verre, afin d’éliminer toutes les bavures et de faire quelques trous de guidage dans la pièce, pour vous aider avec le gabarit. Ensuite, vous placez le plateau en position et le fixez avec un écrou et une rondelle.
Étape 4 : Maintenant, vous tenez fermement l’échelle au grenier avec des supports métalliques qui apportent le kit lui-même. C’est le tour des postes. Vous les insérez dans leurs supports correspondants, les mettez à niveau et les fixez en serrant les vis à l’aide d’une clé Allen.
Vous devrez adapter le dernier poteau à la hauteur dont vous avez besoin. Vous mesurez, marquez et découpez la pièce à l’aide de la scie sauteuse et d’une lame de coupe à métaux. L’étape suivante consiste à dessiner la position de la base du dernier poteau sur le sol et à percer le trou de fixation.  Insérez le poteau dans la base, vérifiez qu’il est de niveau et le fixez définitivement. Allez-y maintenant avec la main courante. Vous pliez les pièces, leur donnant la forme dont vous avez besoin pour les adapter à la forme de l’escalier et les présenter sur les poteaux. Alors on les entube.
Pour fixer les différentes pièces qui composent la main courante ensemble, vous utiliserez de la colle cyanoacrylate et des tubes. Si nécessaire, retirez l’excédent de produit avec un chiffon ou un papier.
Étape 5 : Vous faites passer les câbles dans les supports correspondants, vous les serrez et les maintenez fermement, en serrant les vis avec une clé Allen du diamètre approprié. À l’aide d’une pince coupante, retirez l’excédent. Pour éviter les accidents, vous allez fermer complètement le grenier, en élevant une balustrade. La procédure est la même : vous fixez des bases métalliques sur le sol, vous introduisez les poteaux et vous posez la main courante. Ensuite, vous passez les câbles, vous les attachez et lorsque vous les avez coupés à la bonne taille, vous placez les pièces de finition.
Travail terminé ! Votre escalier en colimaçon est maintenant en place et prêt à être utilisé. Maintenant, vous pouvez accéder au grenier, sans aucun problème. Un travail facile et complet, avec lequel vous avez obtenu une structure solide et résistante, rentabilisant l’espace. Cependant, si vous sentez que vous n’arrivez pas à le faire, nous vous recommandons de faire appel à des professionnels afin de garantir des travaux de qualité.

Vous aimerez aussi...